Printemps-Ete 2015

================================
WHISKEY COCKTAILS
================================

OLD FASHIONED (2.5 oz)
Bourbon ou Rye, sirop simple, bitter Angostura
Créé au début des années 1800 et nommé au départ “Whiskey Cocktail”, le Old Fashioned a été popularisé par “The Pendennis Club”, un bar de Louisville au Kentucky.

MINT JULEP (2 oz)
Bourbon Whiskey, sucre, bitter Angostura, feuilles de menthe fraîches
Apparaissant dans les textes médicaux depuis les années 900 et dérivé du mot arabe “Julab”, le Mint Julep a été importé par les Français au cours du XVIIe siècle. Il était originalement fait avec du brandy. Aujourd’hui, le Mint Julep, emblème du sud des États-Unis, est noyé dans le bourbon et est le cocktail officiel du Kentucky Derby.

WHISKEY SOUR (2 oz)
Whiskey Rye ou bourbon, jus de citron frais, sirop simple, blanc d’oeuf
Ce cocktail fait son apparition pour la première fois dans le New York Times en 1858. Par la suite, Jerry Thomas en a fait mention dans son livre intitulé “The Bon Vivant’s Companion” en 1862. Cependant, certains croient que le Whiskey Sour a été créé avant les années 1700. Une chose est sûre, il a traversé les époques, même la prohibition!

================================
TEQUILA COCKTAILS
================================

EL DIABLO (1.5 oz)
Tequila Reposado, crème de Cassis, jus de lime, sirop de gingembre maison, soda de gingembre maison
Oublié et retrouvé dans le livre “Traders Vic’s Book”, ce cocktail a été créé en 1946. Semble-t-il que le diable se retrouve dans ce cocktail traître….

PALOMA (1.5 oz)
Tequila Reposado, jus de pamplemousse, sirop simple, jus de lime
Ce cocktail a été créé au début des années 1860 par Don Javier Delgado Corona à Téquila au Mexique. Certaines personnes racontent que le nom de ce cocktail provient d’une chanson composée à cette époque, “La Paloma”, qui signifie “la colombe”.

MARGARITA (3 oz)
Tequila 100% Agave bleue, Cointreau, jus de lime frais
L’origine de ce cocktail est extrêmement floue et plusieurs affirment l’avoir inventé. Cependant, on sait qu’il est une variante d’un autre cocktail mexicain, le Daisy, qui est constitué de téquila, de citron et de grenadine.

================================
GIN COCKTAILS
================================

NEGRONI (2.25 oz)
London Dry Gin, Campari, Vermouth Rosso
Tout a commencé autour des années 1920 lorsque le comte Camillio Negroni a désiré un Americano avec plus de “kick”. Il a donc demandé au barman Fosco Scarselli, qui travaillait au Casoni Bar à Florence en Italie, de lui concocter quelque chose. Ce dernier a remplacé le soda par du gin, le spiritueux favori du comte. Ce cocktail fût un véritable succès auprès des patrons du bar. L’origine du nom provient donc du comte Negroni.

SOUTHSIDE (3 oz)
London Dry Gin, jus de citron frais, sirop simple, feuilles de menthe fraîches
À l’époque de la prohibition, au sud de Chicago, là où le crime organisé et le “Bathtub Gin” règnent, le Southside fait sa première apparition au 21 Club. Créé afin d’adoucir le goût robuste du gin maison, ce cocktail est consommé par les gangsters du sud de Chicago, alors que le nord de la ville avait l’avantage d’avoir des produits importés du Canada.

FRENCH 75 (4 oz)
London Dry Gin, jus de citron, sirop simple, mousseux Cava Brut
1915 ou 1925? Paris ou Londres? L’histoire de ce cocktail est assez floue… Peu importe, la recette est la même! Et son nom provient du fait que ce cocktail est aussi fort qu’une détonation d’un fusil French 75 mm…

LAST WORD (2 oz)
London Dry Gin, Chartreuse verte, liqueur Maraschino, jus de lime, blanc d’oeuf, bitter Angostura
Créé en 1951 au “Detroit Athletic Club” à Detroit et popularisé par Ted Saucier, ce cocktail est disparu avant de revenir au goût du jour en 2005 grâce au “Pegu Club” à New York. Depuis, le Last Word fait fureur!

CORPSE REVIVER #2 (2.25 oz)
Old Tom Gin, Cointreau, Lillet Blanc, jus de citron frais, absinthe
Depuis sa création, en 1850, ce cocktail apparaît dans les livres de cocktails les plus populaires. Il est considéré comme une cure contre la gueule de bois. À consommer avant 11h am…

================================
VODKA COCKTAILS
================================

BLOODY CAESAR (1.5 oz)
Vodka, jus de citron, Clamato, sel, poivre, sauce Worcestershire, sauce Tabasco
Le Bloody Mary et les saveurs du spaghetti alle Vongole (tomates et palourdes) ont poussé le barman Walter Chell à créer ce cocktail en 1969 à Calgary. Très populaire, il doit son nom à l’empereur romain César.

MOSCOW MULE (1.5 oz)
Vodka, jus de lime, sirop de gingembre maison, soda de gingembre maison
D’un côté, John G. Martin venait d’acquérir la vodka Smirnoff. De l’autre, Jack Morgan avait mis au point une bière au gingembre. Le mélange des deux produits fût un succès. Le Moscow Mule était né!

COSMOPOLITAIN (2 oz)
Vodka, Cointreau, jus de canneberge, jus de lime
Apparu pour la première fois dans le livre “Pioneers of Mixing at Elite Bars” en 1934, ce cocktail était au départ fait à base de gin, de jus de citron et de sirop de framboises. Après maintes transformations, il est devenu le   cocktail emblématique tel qu’on le connaît aujourd’hui.

================================
COGNAC COCKTAILS
================================

SAZERAC (1,5 oz)
Brandy ou cognac, sirop simple, bitter Peychaud’s, bitter Angostura, absinthe
Figure emblématique de la Nouvelle-Orléans, le Sazerac a été créé au cours des années 1850. Son nom provient d’une marque de brandy, Sazerac-de-Forge et Fils. C’est Antoine Amédé Peychaud, le créateur du bitter Peychaud, qui inventa ce cocktail dans sa pharmacie située au coeur du district français de la Nouvelle-Orléans, soit le Vieux-Carré. Il peut être également servi avec du Rye Whiskey.

SIDECAR (3 oz)
Brandy ou cognac, Cointreau, jus de citron frais
C’est le grand Harry Mac Elhone qui créa ce délicieux cocktail au Harry’s New York Bar à Paris. Il l’a inventé pour soulager un officier atteint d’un rhume. Les officiers avaient l’habitude de déambuler sur une moto équipée d’un sidecar.

CHAMPAGNE COCKTAIL (4,5 oz)
Brandy ou cognac, cube de sucre, bitter Angostura, mousseux
“Boire un Champagne Cocktail, c’est comme porter du Chanel ou du Dior, conduire une Rolls ou manger au Ritz” (Élixir, p. 56). La véritable origine de ce cocktail est inconnue. Par contre, il est possible de trouver des traces autour des années 1850 et une première apparition dans le journal Panama en 1855. Depuis ce jour, il apparaît dans les meilleurs livres de cocktails.

================================
RHUM COCKTAILS
================================

DARK’N STORMY (2 oz)
Rhum agricole, Rhum noir, sirop de gingembre maison, jus de lime, soda de gingembre maison
La distillerie “Gosling Black Seal Rum” a créé ce cocktail vers la fin des années 60 aux Bermudes. Ce serait un marin qui, en observant que le cocktail ressemblait aux nuages de tempête en mer, l’aurait nommé ainsi.

HEMINGWAY’S DAQUIRI (1.75 oz)
Rhum brun, liqueur de Maraschino, sirop simple, jus de pamplemousse, jus de lime
Le barman de la “Floridita” à la Havane s’est inspiré d’Ernest Hemingway pour créer ce cocktail entre 1930 et 1940. Puisque le célèbre auteur souffrait de diabète, le cocktail avait au départ une double portion de rhum et aucun sucre. Connu autrefois sous le nom de “Papa Doble”, il a changé de nom afin de rendre hommage à Hemingway.

MOJITO (2 oz)
Rhum blanc, limes, feuilles de menthe fraîches, sirop de sucre de canne, soda
Le mojito est reconnu comme étant le premier mélange alcoolisé et, comme plusieurs cocktails, il a été créé pour des raisons médicales. Sir Francis Drake, ou El Draque (Le Dragon), avait des maux d’estomac. C’est donc en 1586 que le Draquecito, fait d’un mélange d’eau-de-vie, de canne à sucre et de menthe, fût inventé. Au fil du temps, la recette s’est rafinée et le Draquecito est devenu le mojito tel qu’on le connaît aujourd’hui.

PINA COLADA (2 oz)
Rhum blanc, crème de noix de coco, jus d’ananas
Ramon Monchito Pérez a passé près de trois mois à expérimenter avant de réussir à capturer les saveurs tropicales et ensoleillées de Puerto Rico dans un cocktail. C’est donc en 1954, au bar Beachcomber de l’hôtel Caribe Hilton de San Juan, que le Pina Colada est né.

MAI TAI (2,5 oz)
Rhum jamaïcain vieilli, rhum agricole de Martinique, Dry Curaçao à l’orange, sirop simple, sirop d’orgeat, jus de lime frais
C’est au bar de l’hôtel Royal Hawaiian que Harry Owens, mieux connu sous le nom de M. Hawaii, et qu’Andrew Geer ont remis le Mai Tai au goût du jour en 1954. Mais c’est Trader Vic (Victor Bergeron) qui a inventé ce cocktail en 1944. Vic désirait créer le meilleur cocktail à base de rhum au monde. Quand ses premiers clients ont goûté à ce cocktail, ils se sont immédiatement exclamé en polynésien “Mai Tai Roa àe!” qui signifie “C’est exquis, incroyable, le meilleur!”. Trader Vic a donc décidé de nommer son cocktail Mai Tai.

Contact

  • 514.419.1404
  • 132 rue Fleury Ouest

Archives